Le Droit Ouvrier

Revue juridique depuis 1920 — Droit du travail — Prud’homie — Sécurité Sociale

Accueil > Publications > 2008 > Septembre

Le refus d’un allongement important du temps de trajet en l’absence de clause de mobilité ne constitue pas une cause réelle et sérieuse de licenciement

par Saramito dans Jurisprudences, Contrat de travail