Le Droit Ouvrier

Revue juridique depuis 1920 — Droit du travail — Prud’homie — Sécurité Sociale

Accueil > Publications > 2018 > Juillet

Avant-propos

par Couturier

Toutes les conditions étaient remplies pour que le colloque du 12 décembre 2017, intitulé « Ordonnances Macron et normes supra-légales », soit un succès : la qualité de l’accueil et des locaux (le bel amphithéatre des Archives nationales, à proximité immédiate de l’Université de Paris-8), un programme constitué d’une suite d’interventions au format original de précisément 25 minutes et, naturellement, la direction scientifique méthodique et exigeante du Professeur Dirk Baugard.

Mais le premier mérite de cette rencontre tenait sans doute au théme choisi tel que formulé par les organisateurs, un thème particulièrement opportun, dont l’importance et l’actualité s’imposent avec une évidence qui s’exprime dans le sous-titre : « Réflexions relatives à la conformité des ordonnances du 22 septembre 2017 aux normes « supérieures ». Dans l’ordre des idées, d’une part, il s’agissait donc de nourrir et de prolonger les débats soulevés par la dernière réforme dans ce qu’ils ont de vraiment fondamental : la confrontation des règles nouvelles à d’autres qui leur sont supérieures. Dans le vécu des jurites, d’autre part, c’est au centre des préoccupations actuelles des uns et des autres que se situent effectivement les possibilités (ou les risques, selon les points de vue) de voir nombre de ces règles mises en échec en vertu de normes supérieures.

Pour rendre compte de cet état d’esprit, auquel l’objet de ce colloque a correspondu si bien, je propose de passer, dans cet avant-propos, par trois formules, qui sont caractéristiques.

[…]

Pour lire la suite, se procurer la revue